Retrouver Kojiro AKAGI, à l’occasion du prochain Salon des Beaux Arts 2018 – SNBA – du 13 au 16 décembre 2018

SNBA 2018 –  La prochaine édition du Salon des Beaux Arts aura lieu du 13 au 16 décembre 2018 au Carrousel du Louvre, Paris.

Kojiro Akagi sera heureux de vous retrouver à l’occasion du prochain Salon des Beaux Arts 2018 et de vous présenter ses dernières oeuvres. 

Vernissage le jeudi 13 décembre à partir de 18h

Remise des prix et concert samedi 15 à partir de 18h

Cérémonies shinto, kagami biraki, du thé et du piano et…

Contact : Jean-Luc Masson tél. 06 46 43 74 63 – http://www.galeriedeparis.fr

Carrousel du Louvre, l’Officiel

© AKAGI 2018 – rue du Ranelagh, Paris – photo © G. Albarello

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kojiro Akagi will be happy to meet you at the next 2018 Fine Arts Fair and to present his latest works.

Opening on Thursday December 13th from 18h

Award ceremony and concert Saturday 15 from 18h

Shinto ceremonies, kagami biraki, tea and piano and …

Contact : Jean-Luc Masson tél. 06 46 43 74 63 – http://www.galeriedeparis.fr

Carrousel du Louvre, l’Officiel

Accueil

https://www.facebook.com/events/250126392315455/

Des œuvres reconnaissables par leurs lignes rouges et blanches

Ces œuvres privilégient le patrimoine historique : monuments emblématiques, façades d’immeubles, quartiers anciens… Si la peinture à l’huile est très présente dans son travail, il crée également des dessins à l’aquarelle et des lithographies. 

Ses créations se distinguent par une observation rigoureuse de l’architecture et de l’espace, renforcée par un procédé unique qu’Akagi a découvert et su rendre à la perfection : une peinture à l’huile aux lignes rouges ou blanches en relief épais. 

Il utilise de l’encre de Chine pour définir les contours du dessin, puis le colore à l’aquarelle, toujours sur place, afin de capter les couleurs originales de son modèle.  

Trademark reds and whites

Most of Kojiro Akagi’s pieces focus on historical heritage, featuring iconic monuments, the facades of buildings and older neighbourhoods. Oils feature prominently in his work, along with watercolours and lithographs. 

His artwork is characterised by the utmost attention to the detail in architecture and space, emphasised by a unique technique discovered and perfected by the artist himself: oil painting with characteristic red and white outlines in thick relief. He uses Chinese ink to create the contours of the drawing, then adds watercolour in situ to capture the true colours of the original.  

http://www.salondesbeauxarts.com

赤と白の線

これら作品は歴史的遺産である : ランドマーク、建物のファサード、古い町並み…。 彼の仕事では油絵が有名であるが、水彩画やリトグラフも制作をする。

赤木の作品は、自身で見事にあみだしたユニークなプロセスを経て、建築家のような精密な空間観察力が特徴である : 厚みあるレリーフとして施される、赤や白の線による油絵だ。 彼は写真を撮らず、街角で根気よくデッサンを仕上げ、それを見ながらアトリエで油絵を描く。デッサンは輪郭に墨を、そして原色をとらえるために水彩をつかう。粘り強く各地区を歩き回り、そのずば抜けた観察力でこの街の多様な面を描写するその姿から、赤木 曠児郎は「最もパリジャンらしい日本人画家」と言われる。それぞれの場所、風景に強い思いを持ち、その記憶を絵に描くことで、ついには"彼の"街パリの歴史の語り人になったのである。

 

 

Plus d’infos sur : http://www.salondesbeauxarts.com/

http://www.salondesbeauxarts.com/visiter-salon-beaux-arts/

 
Dates et horaires
 

Le Salon des Beaux Arts se déroulera du 13 au 16 décembre 2018

  • Jeudi 13 décembre de 10 h à 22 h
  • Vendredi 14 décembre de 12 h à 19 h
  • Samedi 15 décembre de 10 h à 22 h
  • Dimanche 16 décembre de 10 h à 18 h

Le vernissage du Salon aura lieu le jeudi 13 décembre à 18 h

La remise des Prix aura lieu le samedi 15 décembre à18 h

Le lieu
 

Carrousel du Louvre

  • 99 rue de Rivoli
    75001 Paris

 

10. La Maison Grand Marnier / グラン・マルニエ / E-111

Le Grand Marnier - 2000 - E-111

Le Grand Marnier / E-111 / 10

2000, Lithographie, Possolitho,
IDL Graphiques, 100 tirages + 20 Royce’s romain
+ 22 E.A. romain, sur papier BFK Rives 48,0 x 58,0 cm.

Disponible à la vente : 950 euros avec cadre, 800 euros sans cadre, renseignements, devis,  infos@galeriedeparis.fr


La Maison Grand Marnier

Au milieu du 19e siècle, Napoléon III et son préfet de l’époque, Haussmann, transforment la ville de Paris. Ils démolissent notamment de nombreux bâtiments des quartiers situés à l’intérieur de l’enceinte qui entourait la capitale depuis le Moyen-âge. D’immenses boulevards sont tracés pour former de grands axes de circulation. Comme c’est le cas à toutes les époques, beaucoup s’opposent fermement à ces restructurations. De nombreux documents de l’époque témoignent des critiques négatives à l’encontre de ces projets.

C’est pourtant le visage du Paris d’aujourd’hui que l’on connaît sous le nom de « style haussmannien », avec ses grands boulevards et ses immeubles caractéristiques de cette période. Le style haussmannien symbolise le Paris du 19e siècle, époque où la capitale prospère grâce aux fortunes issues des colonies françaises. Ce style perdure jusqu’au 20e siècle, moment où l’art nouveau prend la relève.

La sérigraphie ci-contre représente le bâtiment hébergeant la maison mère de Grand Marnier, connue pour sa liqueur. C’est une vue classique de Paris, mais elle représente, pour moi, un paysage parisien typique.

 


Le Grand Marnier

Lithograph (2000) E-111

Napoleon III realized a great renovation in city planning for Paris with Haussmann, Prefect of the Seine at that time in the middle of the 19th century. They knocked down old castle walls which had surrounded the city of Paris since Medieval Times to make main streets vertically, horizontally, and diagonally. As is often the case even today, a lot of people vehemently opposed the measures. However, the face of Paris which is familiar to us today was born at that time. The buildings on the main streets were built so that they would be integrated into almost the same style to maintain the image of a city in harmony, which is called the Ottoman style. The splendour of prosperous, decadent, metropolitan Paris had been generated by the influx of wealth from the colonies until the new style, art nouveau, was born in the beginning of the 20th century. This building has the headquarters of Grand Marnier, a famous company producing orange liqueur, which I think looks like any other street corner in Paris.


グラン・マルニエ

リトグラフ(2000)E-111

十九世紀半ばに、ナポレオン3世が当時の県知事オスマンと組んで、パリの都市計画大改造を実現する。古い中世からの城壁に囲まれた都市パリを、どんどん取り壊して、大通りを縦横斜めに通したのだ。何時の時代にも同じだが、もちろん猛反対する人も多かった。悪口だらけで残っているが、しかし現在のお馴染みのパリの顔は、この時に誕生したものだった。大通りに面した建物を大体同じ様式に統一して、建てさせたのだから、揃った都市のイメージが誕生したので、今ではオスマン様式と呼ばれている。二〇世紀の始めになって新様式と呼ばれる、アール・ヌーボー様式が誕生するまで、植民地からどんどん富の入ってくる、繁栄する大都会世紀末パリは、この豪華さで生まれている。グラン・マルニエという有名なオレンジリキュール酒の、本社が入っている建物だけれど、一番馴染みの、どこにでもあるパリの街角原風景に思える。

 


En savoir plus sur la société : http://fr.grand-marnier.com

 

Kojiro AKAGI sera présent au « Salon Art Capital 2018 », au Grand Palais à Paris

Vous retrouverez les oeuvres de Kojiro #AKAGI au salon « Dessin & Peinture à l’eau« , ainsi qu’au « Salon des Artistes Français« .

 

ART CAPITAL est né en 2006 de la volonté des Salons dits « historiques du Grand Palais » et d’artistes d’horizons divers de jouer de leurs différences, d’unir leurs forces pour créer un événement fédérateur et nouveau dans le cadre de leur retour au Grand Palais.

L’objectif : faire d’Art Capital un rendez-vous indispensable à la promotion de l’Art d’aujourd’hui, une interface entre le créateur, le public et les galeries.

Ainsi, depuis 10 ans, se réunissent sous la verrière du Grand Palais :
Le Salon Comparaisons
La Société des Artistes Français
Le Salon du Dessin et de la peinture à l’eau
La Société des Artistes Indépendants

Du 14 au 18 février 2018, de nombreux artistes vous présentent à nouveau leurs œuvres (vernissage le 13 février 2018).

https://www.facebook.com/events/1649269031768327/

 

29. Le Moulin Rouge / ムーラン・ルージュ / E-20

Le Moulin Rouge - 1981 - E-20
Le Moulin Rouge / E-20 1981, Sérigraphie, Atelier Del Arco, 100 tirages + 10 E.A. romain, sur papier Arches 49,5 x 64,5 cm.

Le Moulin Rouge / E-20 / C-29
1981, Sérigraphie, Atelier Del Arco, 100 tirages + 10 E.A. romain,
sur papier Arches 49,5 x 64,5 cm.


Le Moulin Rouge

Avant la Révolution française, l’avenue qui donne sur la rue menant à la butte Montmartre était un rempart. De l’autre côté de ce mur d’enceinte, on n’appliquait pas les taxes en vigueur dans la ville de Paris.

Le quartier était très animé grâce à une multitude de troquets où l’on pouvait boire pour pas cher de l’alcool détaxé. Il rejoint l’enceinte de Paris lors de l’élargissement de la ville effectué par Napoléon III.

Si aujourd’hui le quartier est l’un des les plus animés de Paris, truffé de marchés, c’est parce qu’à l’origine, à la sortie de ces remparts, se trouvaient déjà des marchés et des bars.

Le 1er mai 1889, sur les lieux de l’ancienne Porte blanche, nait le Moulin rouge, célèbre pour ses affiches réalisées par Toulouse-Lautrec. Cet endroit a connu un immense succès. C’est lors de l’Exposition universelle qui a vu la construction de la tour Eiffel, qu’est né le premier cabaret proposant du French cancan.

Malgré quelques changements de mise en scène, le spectacle est toujours à l’affiche. Au 21e siècle, ce sont les touristes chinois qui font le succès du lieu. On dit qu’ils représentent les deux tiers de sa clientèle. Je me souviens de l’époque où la clientèle était constituée d’agriculteurs des coopératives japonaises qu’on obligeait à porter cravate pour assister au spectacle. On pouvait d’ailleurs en louer une à l’entrée. Hélas, aujourd’hui, les clients en chemise tahitienne sont acceptés. Je suis surpris de ce changement.

Une huile au filet rouge est présente dans les collections du musée Carnavalet à Paris : http://parismuseescollections.paris.fr/fr/musee-carnavalet/oeuvres/le-moulin-rouge


Le Moulin Rouge

Serigraph (1981) E-20

Along the main street just before you get to Montmartre hill are the ruins of the city wall which was built just before the French Revolution started. Outside the city wall was quiet countryside and people enjoyed cheap alcohol at tax-free bars so it was popular and crowded. In 1860, under Napoleon III, the area of Paris was expanded so more land was absorbed into the city. Today, market stalls in bustling places are seen in different parts of Paris. Many of these markets started outside the wall, before the area became part of the city, as popular markets and bars.A place where Blanche Wall’s gate once stood was a cabaret called ‘Moulin Rouge’ which enjoyed huge success. It was made world famous in the posters of Toulouse Lautrec. It started business on 1st May 1889, contemporary with the Paris Expo for which the Eiffel Tower was also erected. At Moulin Rouge very interesting and creative shows were put on and the cancan dance was first performed here. In the 21st century it became very popular with Chinese tourists: about 60% of visitors today are said to be Chinese. I remember when this place was very popular with the Japanese Agricultural Association’s travelling groups, not long ago. At the entrance, ties could be borrowed by those who had no tie since wearing them was compulsory. I am surprised to see customers wearing Hawaiian shirts being welcomed nowadays.


ムーラン・ルージュ

セリグラフ(1981)E-20   モンマルトルの丘に入る手前は、フランス革命直前にできたパリ市を囲む城壁のあった跡で、市内に入る外側は田舎で、入市消費税のかからない免税酒場が安く飲めて、賑わっていたのだった。一八六〇年に、ナポレオン三世皇帝の時代に、またパリ市が拡張されて、全部市内に編入されてしまったが、現在でもパリの各周辺地区に市場が出たり、賑やかな場所にあるのは、この昔の城壁のすぐ外で栄えた免税市場、酒場の流れによるところが多い。  元のブランシュ城壁門のあったあたりに、ツールーズ・ロートレックのポスターで有名になったキャバレ「ムーラン・ルージュ」が一八八九年五月一日誕生、エッフェル塔を建てたパリ万博開催の時である。いろいろな趣向を工夫したり、代替わりはあったが、現在でも続くフレンチ・カンカン踊りの発祥の酒場だ。二十一世紀に入っては、中国人観光客が大繁盛。現在ここの観客の六割が、中国人客と言われる。その昔、日本の農協団体さん全盛の時代もあったのを、思い出す。前はネクタイを、入り口で貸してくれたり、必ずしめさされたが、今はアロハシャツみたいな客が受け入れられているので、変わりように驚いた。

Kojiro AKAGI participe à la quatrième édition d’art3f Paris

Kojiro Akagi, le « plus parisien des artistes japonais », exposera ses œuvres lors de la quatrième édition d’art3f Paris, les 26, 27 et 28 janvier 2018.

Les peintures d’Akagi offrent au spectateur de multiples facettes inédites de Paris grâce à son regard singulier et à sa technique originale. Les visiteurs y découvriront un extrait de ses cent lithographies dédiées à Paris.

Art3F Paris – 4eme édition
Adresse : Parc Expo – Pavillon 4 – Porte de Versailles1 Place de la Porte de Versailles – 75015 Paris

Dates et horaires : 26, 27, 28 janvier 2018

Vendredi : 14h à 22h – Samedi : 11h à 19h  – Dimanche : 11h à 19h
Prix adulte : 10 euros  – Gratuit pour les mineurs accompagnés

Pour recevoir une invitation gratuite de la part de l’artiste,  contacter http://www.galeriedeparis.fr

Une vision inédite des monuments et quartiers parisiens

La Galerie de Paris a pour ambition d’accueillir des artistes contemporains ayant pour source d’inspiration la ville de Paris. Parmi ces artistes, issus de nombreux pays, Kojiro Akagi, peintre japonais qui révèle, à travers ses œuvres, une réelle fascination pour notre ville et offre une vision inédite de ses monuments et quartiers.

A proposde Kojiro Akagi

Né en 1934 à Okayama-shi au Japon, Kojiro Akagi arrive à Paris en 1963 et entre à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts. Il commence à travailler d’après nature, posant son chevalet au grès de ses ballades parisiennes. Très vite, il étonne les passants par le choix de ses sujets, la minutie de son travail et sa technique singulière.

Des œuvres reconnaissables par leurs lignes rouges et blanches

Ces œuvres privilégient le patrimoine historique : monuments emblématiques, façades d’immeubles, quartiers anciens… Si la peinture à l’huile est très présente dans son travail, il crée également des dessins à l’aquarelle et des lithographies. Ses créations se distinguent par une observation rigoureuse de l’architecture et de l’espace, renforcée par un procédé unique qu’Akagi a découvert et su rendre à la perfection : une peinture à l’huile aux lignes rouges ou blanches en relief épais. Il utilise de l’encre de Chine pour définir les contours du dessin, puis le colore à l’aquarelle, toujours sur place, afin de capter les couleurs originales de son modèle.  

Ainsi, en arpentant avec obstination chaque quartier de la capitale et en représentant avec une grande précision la ville sous ses multiples facettes, Kojiro Akagi mérite d’être reconnu comme le plus parisien des artistes japonais. Et en se penchant sur la mémoire de chacun de ses lieux et site, il est devenu également un fin connaisseur de histoire de «sa» ville : Paris.

Kojiro Akagi a reçu de nombreuses distinctions : 

  • 1971 : Médaille d’or (aquarelle) au Salon des Artistes Français
  • 1974 : Médaille d’or (peinture) et Hors-Concours au Salon des Artistes Français
  • 1975 : Prix du Président de la République au Salon International d’Art (Musée de Toulon)
  • 1994 : Médaille du Ruban bleu Foncé, Gouvernement Japonais (seconde médaille en 1998)
  • 2000 : Prix galet d’or de l’estampe au festival international du château musée Grimaldi Cagnes-sur-Mer, France.
  • 2002 : Prix Puvis de Chavanne au Salon National des Beaux-Arts, Paris
  • 2005 : Décoration de l’Ordre du Soleil Levant, Rayons d’or avec rosette, Japon. (Equivalent de l’Officier de la Légion d’Honneur en France)
  • 2014 : Remise des insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par Monsieur Arnaud d’Hauterives, secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts.
  • 2014 : Prix VERDAGUER de la peinture 2014 de l’Institut de France par l’Académie des beaux-arts.

art3f Paris 2018

Présence internationale

Kojiro Akagi est exposé dans de grands musées tels que le Musée Carnavalet à Paris où sont présentées 130 œuvres, le Musée Municipal de Toulon, le Musée du Vatican en Italie, le Pat Clark Museum aux Etats-Unis ainsi que de nombreux musées japonais, tel que le Musée Royal Uéno à Tokyo.Ces œuvres sont également présentes dans de nombreuses collections publiques de France, du Japon, de Côte d’Ivoire…Enfin, en le nommant en 2002, Vice-Président d’Honneur, la Société Nationale des Beaux-Arts de France a voulu distinguer son talent et sa singularité dans le monde de l’art.

 

Kojiro Akagi est représenté par la Galerie de Paris © depuis 2006.
Tél. : (33) (0)6 46 43 74 63 – http://www.galeriedeparis.fr

A noter dans vos agendas : le prochain Solo Show de M. AKAGI
aura lieu du 19 au 22 avril 2018 à New York,  Etats-Unis.