Catalogues raisonnés 1, 2, 3, 4 et 5 sous coffret

120,00

L’œuvre de Kojiro Akagi se compose de plusieurs centaines de pièces, incontestablement de sa main et de sa technique au filet rouge à l’huile, mais aussi de dessins et multiples.

Pour réunir la collection complète entre 1963 et 2013 de ses estampes, aquarelles et huiles sur toile, Kojiro Akagi a édité 5 volumes qui retracent chronologiquement son parcours. Toutes ces œuvres sont reproduites en couleur offrant un très bon aperçu de la production de Kojiro Akagi au fil des années.

En stock

Description

L’œuvre de Kojiro Akagi se compose de plusieurs centaines de pièces, incontestablement de sa main et de sa technique au filet rouge à l’huile, mais aussi de dessins et multiples.

Pour réunir la collection complète entre 1963 et 2013 de ses estampes, aquarelles et huiles sur toile, Kojiro Akagi a édité 5 volumes qui retracent chronologiquement son parcours. Toutes ces œuvres sont reproduites en couleur offrant un très bon aperçu de la production de Kojiro Akagi au fil des années.

Chaque volume réunit une sélection d’œuvres par thématique et période de la vie de l’artiste avec une légende commentée.

Au début de chaque ouvrage, un mot de l’artiste sollicite son lecteur et l’introduit dans sa vie et son parcours.

À ce jour, l’ensemble des volumes en édition limitée neufs.
(prix de l’exemplaire unique 35 euros (disponible 1, 2, 3, 4 et 5))

120€ – l’ensemble de 5 catalogues neufs sous coffret.


1. Les estampes de 1974 à 1999

La première expérience d’Akagi dans le domaine spécifique de la gravure date de 1974. Au fur et à mesure, il parvient à créer plusieurs centaines d’estampes et approfondit ses connaissances en travaillant la lithographie.

Avec chaque étape et une nouvelle inspiration, le nombre d’estampes s’accroit et trouve son collectionneur. Dans sa première série d’estampes, l’artiste prête une grande attention aux monuments historiques de Paris.

Sa première œuvre Le Sacré-Cœur de Montmartre (1974) ouvre toute une série sur les bâtiments, les rues pittoresques de Paris et les vues sur la Tour Eiffel.

Le catalogue résume 25 ans du travail d’Akagi sur les estampes et témoigne de son intérêt à l’exploration de cette technique en mettant en valeur sa propre identité artistique.


2. Les tableaux de Paris de 1969 à 2004

La découverte en 1969 d’une technique de peinture à l’huile marquée par une ligne rouge en relief épais caractérise la production d’Akagi. Il se tourne désormais vers un nouveau mode de création et explore la matière de la peinture.

Inspiré du travail artisanal des verriers vénitiens lors de son séjour en Italie, il commence à impliquer la ligne rouge en relief épais pour les paysages parisiens.

Dès à présent, cette nouvelle technique le distingue de nombreux autres artistes parisiens. Pour achever une œuvre et cerner le trait sur le papier, Akagi s’astreint à rester vingt-cinq après-midi sur place, au même endroit, afin de poser sur le dessin un trait au pinceau fin de la peinture à l’huile.

Ce deuxième volume résume une étape importante dans la carrière artistique de Kojiro Akagi. On y observe une recherche minutieuse de la finesse du pinceau dans les paysages parisiens avec l’exploration de couleurs rouge et blanche sur la toile.

La variété des paysages et de la technique de peinture à l’huile sera vite reconnue dans le milieu artistique où évolue Akagi.


3. Les variations d’Akagi de 1971 à 2005

Le troisième volume des œuvres d’Akagi atteste de son intérêt grandissant pour les nus et la nature morte. Issu d’une formation académique classique, l’artiste explore dans ses tableaux l’anatomie du corps féminin sous des angles nouveaux.

Cette fois-ci, le rendu des tableaux est presque graphique. Akagi entend effacer les frontières entre les illustrations des bandes dessinées très répandues au Japon et l’art classique tel qu’on l’admire dans les musées. Il y parvient par une diversité remarquable de nus féminins où la peau, la pose et le visage du modèle manifestent une profondeur et une recherche artistique novatrice.

Le catalogue consacre également une attention à l’étude d’objets, notamment avec les Canons, qui constituent le sujet principal de nombreuses nature-mortes de l’artiste.


4. Le temps de l’Ecole des Beaux-Arts de 1963 à 1970

Le quatrième catalogue raisonné est en effet un témoignage du début de la carrière artistique de Kojiro Akagi. On n’y retrouve pas encore la technique de peinture aux traits rouges à l’huile, toutefois on observe une véritable évolution d’un étudiant étranger à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

Le catalogue met en lumière les dessins académiques, les expérimentations avec les volumes, les formes et la composition. L’artiste travaille à la fois sur les paysages, les nus, les nature mortes.

Les pages du catalogue explorent à la fois le monde académique de l’artiste et sa curiosité pour les paysages parisiens auxquels il va consacrer la moitié de sa vie.


5. L’huile et l’estampe, oeuvres récentes de 2000 à 2013

Cet ouvrage rassemble tous les travaux à l’huile ainsi que les gravures réalisées par Kojiro Akagi entre 2000 et 2013.

Il regroupe également un ensemble d’esquisses à la plume et à l’aquarelle consacrées à des paysages quotidiens de Paris saisis dans l’après-midi jusqu’au coucher du soleil.

Le cinquième volume des tableaux d’Akagi expose également le montage de dessins de nus, en format raisin, réalisés dans des écoles d’art ou dans les classes et ateliers de la ville de Paris.

Informations complémentaires

Poids 2 kg